Accueil à Amélie arrow Amélie les bains - Palalda arrow Les thermes arrow Histoire du thermalisme
A-Amelie.fr
Accueil à Amélie
Appartements
Le département
Amélie les bains - Palalda
L'immeuble
Les thermes
Chaine thermale du soleil
Promotions
Contacter les loueurs
Carte du Site
Appartements à louer
Studios
T2
Notre sélection
Pièce principale
T2 H11
Vue de la pièce, vers l'extérieur
Studio H8

Histoire du thermalisme

Version imprimable

Le thermalisme ou crénothérapie recouvre l'ensemble des techniques et savoirs mis en œuvre pour utiliser les eaux minérales et leurs composants à des fins thérapeutiques ou de bien-être.

Cet article ne concerne pas spécifiquement les themres d'Amélie les bains.  Pour l'histoire des thermes romains, voir Histoire des thermes romains .

Les bains au Moyen Âge

La médecine thermale existe depuis l’Antiquité. On plaçait alors les lépreux dans des bains, puis on les envoyait se sécher au soleil pour améliorer leur guérison. Les blessés de guerre se retrouvaient aux thermes pour se rétablir. Il y avait une croyance particulière dans les bienfaits de l’eau. Aujourd’hui on respecte encore les vertus de l’eau et on améliore son utilisation. En France, il y a plus de 1200 sources d’eau qui sont occupés par les Thermes. Le thermalisme est l’utilisation de l’eau minérale à des fins thérapeutiques.

Cette méthode médicale n’est pas une invention très récente, en fait, cela date de 3000 ans av. J.-C. Nous nous reportons donc dans l’Antiquité. Les Romains vouaient à l’eau un véritable culte, ils construisaient des fontaines, des systèmes d’aqueduc et des Thermes. Les Thermes ou gymnase grec, étaient d’immense bains chauds utilisé pour usages médicales, d’hygiène mais surtout sociales. Ces bains publics étaient des lieux très représentatifs, on pouvait y admirer des sculptures, des peintures, des statues, ils représentaient le luxe. Les Grecs sont les précurseurs des canons de beauté, déjà à cette époque, il fallait que tout soit beau, grand et fort. Les Thermes étaient donc des monuments énormes qui représentaient la richesse de la cité. On pouvait y accueillir jusqu’à 1000 personnes en même temps. Dans les Thermes, il y a quatre sections, l’entrée, une pièce à l’eau tiède, une à l’eau chaude et l’autre à l’eau froide. Déjà, on y exerçait la vasodilatation et la vasoconstriction des vaisseaux sanguins.

Si le thermalisme existe encore aujourd’hui, c’est grâce à Henri IV qui a créer la Charte des eaux minérales. Ensuite, c’est en 1950 que les soins thermaux sont pris en charge par la Sécurité Sociale. Cette société prend en considération chaque station thermale et contrôle l’eau pour qu’il y ait zéro bactérie. Ce processus est tellement respecté qu’au moindre élément pathogène présente dans l’eau, il y a fermeture du centre. Même les hôpitaux n’ont pas un code d’hygiène autant poussé. Chaque établissement de soins doit être agréé dans le traitement d’une ou plusieurs orientations thérapeutiques et tous doivent être conventionnés par la Sécurité Sociale.



Les Eaux de la Belle Epoque

Le thermalisme connaitra un engouement exceptionnel au XIXe siècle, porté par la vague du Romantisme.
Pour des raisons de facilité d'accès, les stations se développeront d'abord à proximité immédiate ou à l'intérieur des grandes villes. Très rapidement, l'extension rapide des liaisons ferroviaires rendra accessibles ces stations isolées pour les parisiens et les étrangers.

La croissance de la fréquentation s'emballera, et l'on passera de 22 000 curistes en 1822 à 120 000 en 1855.

Dans la chaîne pyrénéenne, pas moins de 31 stations thermales se développeront, portées par le goût impérial pour les villes d'eaux.
 
 
 
 
 
 
 Texte sous licence GPL, basé sur un contenu de wikipedia.
 
 
< Précédent   Suivant >


© 2014 Fetick - Wyckaert. Mentions légales - Informations non contractuelles fournies à titre indicatif.
Location à Amélie les bains - Design et Réalisation : Hyper Horizon - Liens.